Annonce et accompagnement d’une maladie grave

2 jours
DPC*, Crédit d'Impôts

Annoncer un diagnostic grave, c’est « Dire quelque chose que l’on n’a pas envie de dire à quelqu’un qui n’a pas envie de l’entendre ».

Qu’est-ce qui est considéré comme grave par ce patient ? Comment savoir ce qu’il souhaite entendre, ce qu’il va comprendre ? Quand et comment délivrer les informations ? Quid de l’entourage ? Quelle est la juste posture professionnelle, celle qui pourra mieux aider les patients ?

Loin de vous fournir une recette universelle utopique, un médecin en soin palliatif et une IDE formatrice en communication ouvrent la réflexion. Avec des clés d’écoute et de communication empathique, que vous mettrez en pratique, vous serez à même de mieux adapter votre accompagnement à chaque individu.

Conçue pour les médecins, cette formation est ouverte aux professionnels de santé directement impliqués dans l’accompagnement autour de l’annonce (sage-femme, kinés, IDE…)

PUBLIC ET PRE-REQUIS

Professionnels de santé médicaux et paramédicaux directement impliqués dans :

  • L’annonce
  • L’accompagnement proximal post annonce
  • L’évocation de diagnostic (diagnostics différentiels, attente d’examens complémentaires)

des pathologies d’une particulière gravité (fonction du pronostic, de la chronicité…)

Cette formation est avant tout destinée aux médecins, généralistes et spécialistes.

Programme validé par l’ANDPC n°35042000056

*Action de formation susceptible d’être prise en charge, sous condition. Contactez-nous.

Compétences Attendues

• Être à l’écoute des besoins et du vécu du patient et de son entourage durant l’annonce et l’accompagnement d’un diagnostic grave
• Communiquer les informations nécessaires de façon adaptée
• Trouver la juste distance pour accompagner au mieux les patients, sans générer d’épuisement professionnel

Objectifs Pédagogiques

1. Analyser ses pratiques, en s’appuyant sur les recommandations actuelles
2. Interroger ses propres représentations de la santé / de la maladie grave, développer une réflexion éthique sur sa place dans la relation soignant/soigné
3. Ecouter les émotions et les besoins de son interlocuteur
4. Identifier les informations adaptées au patient et le moment le plus juste pour les déli-vrer (immédiat ou légèrement différé)
5. Communiquer avec empathie et assertivité
6. Elaborer individuellement des stratégies relationnelles pour se rendre disponible sans s’épuiser

Dates

du 09/10/20 au 10/10/20 à Toulouse

Votre formateur·trices

IDE en activité libérale - Formatrice
Médecin - Formatrice